Quel avenir pour les entreprises d’insertion? les adhérents de la fédération des entreprises d'insertion Bretagne planchent sur la question !

08 février 2019

Vous êtes ici

L’actualité du secteur de l’insertion par l’activité économique est dense.

Le rapport de la Cour des comptes publié le 15 janvier (à retrouver ici)  appelle à « conforter » l’action des acteurs de l’insertion par l’activité économique en faveur de l’emploi des personnes les plus fragiles. La Cour porte une « appréciation positive » sur des dispositifs dont elle salue les « résultats encourageants ». Par ailleurs,  dans le cadre du plan pauvreté, le gouvernement affiche l’objectif de créer 100 000 postes d’insertion supplémentaires d’ici 2022.

C’est dans ce contexte que le gouvernement lance le projet de réforme du secteur de l’Insertion par l’Activité Economique. «Faire plus, faire mieux, faire plus efficient et faire avec les entreprises» voilà comment le Pacte d’ambition pour l’IAE est présenté dans la feuille de route du Conseil de l’inclusion dans l’emploi. Pour mettre en œuvre cette ambition, la ministre du Travail Muriel Pénicaud, a demandé au Conseil ses premières propositions pour mars.

La fédération des entreprises d’insertion est bien entendu partie prenante de ces travaux et organise l’élaboration d’une contribution nationale à l’écoute des projets, visions et attentes, des entreprises d’insertion.

En Bretagne, la fédération a mobilisé ses adhérents le jeudi 20 décembre pour réfléchir ensemble à l’avenir des entreprises d’insertion.

Quels sont les fondamentaux des entreprises d’insertion ? du secteur de l’insertion par l’activité économique ? Que peut-on améliorer ? Comment faire mieux ? Quelles propositions opérationnelles pouvons-nous apporter ? Voilà quelques sujets qui ont alimenté la réflexion des entreprises d’insertion bretonnes  lors de cette journée riche en échanges.

La synthèse de ces travaux, consolidée au national avec les autres régions sera présentée  à l’occasion du « Printemps de l’inclusion » le 14 mars à Paris.